bouffe.org présente

sorcier glouton


Aprés avoir solicité le mangeur de cigogne, il semblerait que les concours de référencement s'en prennent décidément aux valeurs sures de ce qui a fait la réputation de notre pays : le culinaire.
Ainsi le nouveau sujet du jour est le sorcier glouton.
La question qui nous viens immédiatement a l'esprit est "Pourquoi?".

Théorie n°1:


Le sorcier glouton et le mangeur de cigogne ne font qu'un !
En effet on peut tout a fait imaginer que ces deux fins gourmets ne sont en fait qu'une seule et même personne, la fonction de mangeur de cigogne n'etant pas éloignée de celle du sorcier glouton, dailleur ne faut il pas etre un peu sorcier pour arriver a capturer une cigogne et ainsi la dévorer ?
Cette seule ambiguité suffirait a ce que les référenceurs s'interressent a ce cas, ne serais ce que pour donner une réponse a l'énigme qui entoure le sujet (google etant d'assez bon conseil parait-il).

Théorie n°2:


Le contexte concurrenciel.
Pourquoi tourner autour du sujet de la bouffe de cette manière?
Une des expressions favorites des participants a un concours vis a vis de ses adversaires est "j'vais tous les bouffer!", sur cette observation on peut trés bien imaginer que les organisateurs ont cherché ici a solliciter la fibre conquérante des participants afin d'obtenir de belles phases de jeu.

Théorie n°3:


L'hommage culturel.
Là je vous renvoie a mon introduction, les organisateur ne cherchent ici qu'a rendre hommage a ce qui a fait la grandeur de notre pays : la bouffe!

Théorie n°4:


Les organisateurs m'aiment.
Surrement la plus obscure des théories énumérées ici, ces messieurs de l'organisation aurraient volontairement cherché a avantagé Bouffe.org en choisisant des sujets connexes a ce nom de domaine.
Seulement voila, je participe pas, je cède tout a mes amis de chez NONAME pasqu'ils le valent bien.
Il faudra quand meme que je vérifie que ces derniers n'aient pas "arrosé" les organisateurs sachant qu'ils aurront mes faveurs, a moins que les organisateurs aiment les gens de chez NONAME et qu'ils ont bien surveillé que je les aimait bien aussi...je vous l'avais dit, c'est obscur.


Tex